Anonymat & sécurité

VPN Internet des objets

VPN Internet des objets pour quoi faire exactement ? L’Internet des objets est amené à bousculer les usages de bien des objets du quotidien, capable d’analyser et de collecter nombre de données sur son fonctionnement ou son environnement.

VPN Internet des objets

Internet des objets

L’Internet des objets, IdO ou IoT pour Internet of Things en langue anglaise, représente l’extension d’Internet à des choses et à des lieux du monde physique. Cela consiste à associer à des puces électroniques toutes sortes d’objets domestiques afin de les connecter à un réseau. Ces objets intègrent des capteurs et systèmes électroniques pour devenir « intelligents », ce terme d’intelligence étant un peu sur-vendu pour les capacités réelles. Cela peut prendre la forme d’un système GPS intégré à des chaussures, de réfrigérateur qui gère en temps réel son contenu, des cartes de transports en commun sans contact, des téléphones porte-monnaie qui autorisent des paiements à distance dans un magasin, des appareils électroménagers communicants, les capteurs (thermostat, détecteurs de fumée, de chaleur, de fuite, de présence, etc), les compteurs intelligents et systèmes de sécurité connectés des appareils de type box domotique. La limite semble être l’imagination.

D’un point de vue technique, l’Internet des objets consiste en l’identification numérique directe et normalisée (adresse IP, protocoles SMTP, HTTP) d’un objet physique grâce à un système de communication sans fil qui peut être une puce RFID, Bluetooth ou WiFi. Il faut cependant observer que les concepteurs ont du mal à adopter des standards réellement universels.

VPN Internet des objets

VPN objets connectésL’Internet des objets pose des problèmes en terme de respect de la vie privée des objets connectés. Utiliser un VPN Internet des objets permet d’améliorer la sécurité et la vie privée avec tous ces objets connectés. Le VPN est un système permettant de créer un lien sécurisé entre deux ordinateurs distants. Il permet ainsi par exemple d’accéder au moniteur qui contrôle l’infrastructure de votre maison connectée ordinateur ou box domotique de manière complètement sécurisée car les données sont chiffrées dans le tunnel VPN. Cela signifie qu’un intermédiaire se trouve dans l’incapacité de récupérer les données qui sont transférés par l’intermédiaire de ce tunnel VPN. C’est ce type de connexion qui permet par exemple de sécuriser les accès WiFi publics.

Quel VPN choisir ?

On a aujourd’hui le choix entre de nombreux prestataires de VPN car les offres se sont multipliées ces derniers temps. Certains proposent un haut niveau de chiffrement des données, et c’est bien sûr ceux-là qu’il faut privilégier.

PrivateVPN service

Les fournisseurs de VPN ont plutôt tendance à bien soigner l’aspect sécurité et respect de la vie privée des utilisateurs. Voici quelques solutions VPN pour améliorer la protection de la vie privée, l’anonymat et la sécurité de la connexion Internet, notamment lors d’accès à Internet à partir de réseaux WiFi publics.

  • PrivateVPN un prestataire suédois spécialiste de la vie privée
  • VPN Secure un VPN spécialisé dans la sécurité VPN
  • Cyber Ghost VPN qui est orienté anonymat et sécurité
  • Invisible Browsing VPN le spécialiste de de l’invisibilité sur Internet
  • IPVanish VPN sans log, aucune donnée sur ses utilisateurs
  • NordVPN un services VPN spécial anonymat très renforcé

Voyez les avis VPN Dock pour trouvez d’autres prestataires VPN utiles pour protéger la vie privée des internautes que ce soit pour le surf pour pour connecter les objets connectés. Il est aussi utile de regarder les services qui ont des offres d’essai VPN gratuit pour pouvoir tester en toute tranquillité la qualité des serveurs VPN et du service proposé. Ces offres sont malheureusement assez rare, et il faut généralement se contenter d’une garantie satisfait ou remboursé chez les fournisseurs de VPN.

 

ibVPN essai gratuit

22 réponses à VPN Internet des objets

  • Je crois qu’on en est qu’au tout début. Le boom des objets connectés tel qu’il est prévu : 13,4 milliards d’objets en 2015 et 38,5 milliards en 2020. Mais j’ai du mal à calculer à quoi ça peut bien servir de connecter tous nos objets quotidiens, comme si il y avait urgence. Moi j’ai pas envie que ma montre m’écoute, que ma table me regarde, que mon slip me sonde…
    Je veux bien me connecter à Internet, mais j’ai pas envie que me objets autour de moi puisse contacter je ne sais qui pour envoyer je ne sais quelles informations.

    • Je suis entièrement d’accord. Perso je ne suis pas prête à mettre des mouchards dans mes objets de tous les jours. Déjà que sur internet et les réseaux sociaux ça craint pas mal. Je m’accepterai pas plus.

  • C’est chaud

  • Bien sûr que ça craint. Mais ça se fera. C’est comme ça. De toute façon, quand les voitures ou n’importe quel objet seront tous connectés, y aura pas de choix. Ca sera même probablement obligatoire. Les assureurs, les marchands de ceci-cela, les gouvernements, tous vont vouloir ces données, et nous obligeront à le faire.
    C’est juste une question de temps…

  • hou mais la vous etes super pessimistes
    y’a surement des problemes mais parce c’est pas encore assez mature

    • Pas assez mature ?
      Et tu trouves ça une perspective optimiste ?

      • Ca pose les questions de contre-pouvoir. On sait bien que des mastodontes (existants ou à venir) vont tôt ou tard dominer le marché et comme aujourd’hui avec Google ou Facebook, les citoyens ou même les états ne font que subir. Si le déséquilibre s’accentue, ils peuvent même avoir un retour de bâton brutal.
        Pour le moment rien n’est fait

  • Moi j’ai déjà une alame connectée, j’en suis content.

    • une alarme connectée c’est comme un ordinateur connecté lol
      mais globalement je suis bien d’accord avec ceux qui trouvent ridicule de connecter les brosses à dents, les crayons de couleurs ou le porte-savonnette…
      ça ne peut que s faire à nos dépend au bénéfice de ceux qui font commerce de ces données.

    • A quand les sondes anales connectées ?
      MDR

  • dangereux ou pas, espions ou pas, de toute façon ça se fera

  • Les objets dits intelligents vont en effet tout savoir sur nous : notre santé, ce qui se trouve dans notre frigidaire, à quel endroit on se trouve à tout moment de la journée ou la qualité de l’air que l’on respire. Ce stockage de données a de fortes responsabilités en termes d’éthique et de respect de la vie privée. Pour garantir un maximum de sécurité et de confidentialité à vos données quand vous surfez depuis votre ordinateur, à votre tablette et à votre tablette la vigilance est de mise. Adopter ces objets en masse, c’est en réalité renoncer à la vie privée.

  • À l’heure de l’Internet des Objets, où la technologie fait partie intégrante de nos vies, l’accessibilité à son environnement professionnel durant les vacances, pour les individus désireux de rester connectés, est une véritable aubaine. Mais attention, pour bénéficier à distance du même niveau de sécurité numérique qu’au bureau, certaines conditions sont au préalable à respecter. Tout comme la protection de la peau aux UV du soleil est fortement recommandée, la protection des périphériques ne doit pas être négligée durant l’été, tant par l’entreprise que par les individus eux-mêmes.

  • C’est du poison tout ça. Du poison industriel et technologique qui va nous bouffer comme un cancer. Et comme tout le monde fait exactement la même chose en même temps, c’est encore plus fulgurant. C’est bien triste.

  • En tout c’est une armée de réserve inestimable pour les pirates qui veulent lancer des DDoS.

    • C’est clair, avec l’attaque récente des noms de domaine à partir des objets connectés qu’on a vu récemment, on sent venir la montagne de problèmes.

    • et si seulement ça ne pouvait servir que les pirates…
      Mais en réalité tous ces objets vont autant servir les sociétés commerciales que les agences de surveillance des gouvernements. Ce sont des chevaux de Troie physiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*