Anonymat & sécurité

Loi Internet controversée en Australie

Loi Internet controversée en Australie, car il n’y a pas qu’en France que le législateur essaie d’imposer de nouvelles dispositions contestées afin de censurer et de surveiller les internautes. Le cas de la France et de d’Australie ont d’ailleurs beaucoup de similitudes.

Loi Internet

Loi Internet dans un contexte national tendu

En Australie, comme en France, la situation est explosive. Dans les deux cas des actes qu’on peut qualifier de terroristes ont secoué la France avec les attentats à Charlie Hebdo puis l’attaque du supermarché juif, l’Australie avec un musulman connu pour ses idées extrémistes qui a pris en otages 17 personnes dans un café de Sydney et les a retenues pendant près de 16 heures. Lorsque l’homme a abattu le directeur du café, la police a donné l’assaut et tué l’auteur de la prise d’otages. Un autre otage est mort au cours des échanges de tirs.

Réaction de cyber-surveillance

Loi cyber-surveillanceDans le cadre de la lutte antiterroriste, le Sénat australien a adopté une loi controversée exigeant des entreprises de télécommunications qu’elles conservent les données numériques de leurs clients pendant deux ans. Le texte est critiqué par les défenseurs du droit à la vie privée. Le gouvernement conservateur, avec le soutien de l’opposition travailliste, considère que cette nouvelle législation constituera un outil majeur pour les services du renseignements et de police dans leur lutte contre le terrorisme.
Les défenseurs du droit à la vie privée dénonce de leur côté une loi Internet de cyber-surveillance qui est selon eux la porte ouverte à un usage détourné des données personnelles des internautes. Comme l’a souligné le sénateur Scott Ludlam :

« Le gouvernement australien ne peut toujours pas nous dire comment il va protéger les données personnelles conservées ; comment il va empêcher toutes sortes de criminels de voler ces données privées ; et en quoi la conservation des communications personnelles de 23 millions d’Australiens innocents va permettre de faire baisser la criminalité. »

En France, la loi de surveillance repose sur la même philosophie même si pour le moment il n’y as pas encore de texte définitif. Il faudra aussi attendre l’avis du Conseil Constitutionnel.

Des mesures dépassées mais dangereuses

De toute façon, avant même toute application, on peut considérer ces réactions de cyber-surveillance comme dépassés pour lutter contre le terrorisme. D’abord parce que la source du terrorisme n’est pas Internet et là, on attaque par le mauvais le côté. De plus, pour un terroriste comme pour une internaute un brin informé sur le fonctionnement du réseau Internet, le contournement de la cyber-surveillance est à la portée de n’importe qui.

>> Contourner la cyber-surveillance

Eviter cyber-surveillanceCe type de mesure ne pourra jamais démanteler des réseaux terroristes virulents comme se on voudrait le faire croire, comme si une fois la loi promulguée, les terroristes allaient garder leurs habitudes. Au mieux, ça permet de repérer des pieds nickelés, des imprudents naïfs, et peut-être même des journalistes.
Par contre, pour la surveillance généralisée de population qui se croit en dehors de tout champ de suspicion, l’outil est fabuleusement puissant. Et c’est le souci profond que posent ces mesures. Un tel pouvoir sans contre-pouvoir réel est de toute façon néfaste pour tout le monde.
Cela se paie obligatoirement. Et plus on abuse dans un sens, et plus le mouvement est violent au moment du rééquilibrage. A la fin tout le monde est perdant… sauf les terroristes.

Nouveaux serveurs VPN

Résultat : les prestataires VPN installent des serveurs en France et en Australie. C’est le cas de PrivateVPN avec un nouveau VPN en France, PureVPN avec un nouveau serveur en Australie. Un ingénieur de PureVPN a même déclaré :

« La demande de VPN en Australie croît plus rapidement que toute autre région. Les Australiens font part de leurs préoccupations sur l’invasion de leur vie privée et ont déclaré à l’unanimité que la confidentialité est leur première priorité. »

Une coupure du monde très nette se dessine entre « ceux qui savent » et « ceux qui ne savent pas encore ». Et pendant ce temps, le monde numérique plonge dans les ténèbres d’une ère de cyber-surveillance et d’auto-censure.

 

PrivateVPN service

3 réponses à Loi Internet controversée en Australie

  • Oui je crois que c’est une réaction logique. Tout comme les USA ont réagi de la sorte après les attentats du 11 septembre 2001. Je crois qu’il faut en passer par là, avant que les mêmes finissent pas dire « qu’on s’est trompé ».

    • Mais Est-ce qu’on est obligé d’abord de se cogner la tête dans le mur ?
      On voit bien qu’en terme d’efficacité contre le terrorisme ça sert à rien.
      Les terroristes potentiels sont déjà répertoriés.
      Ca sert à rien d’autres qu’à surveiller les citoyens.
      Combien de temps il va falloir supporter ça ???

  • J’ai un ami en Australie et c’est vrai qu’il y a quelque chose de semblable avec la France quand on compare la situation des deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*