Anonymat & sécurité

Étude Hadopi sur l’inefficacité Hadopi

HadopiEtude Hadopi sur l’inefficacité Hadopi avec un rapport qui a pour titre « Etude qualitative sur les perceptions des décisions de justice (de type fermeture et blocage) par les consommateurs ayant des pratiques illicites ». Le résultat est presque sans surprise : tout a été bouleversé mais pas grand chose n’a changé.

Étude Hadopi

Étude Hadopi Novembre 2014Le but de cette étude Hadopi est de saisir la perception des internautes qui téléchargent illégalement. Le département Recherche, Études et Veille de la Hadopi s’est donc penché sur le comportement d’internautes ayant des pratiques illicites, téléchargement de films, téléchargement de musique, etc…
Des échanges ont eu lieu avec six groupes de 5 à 8 participants et pour but de connaître leur perception vis-à-vis de fermetures ou blocages de sites de téléchargement illégal. Cette étude vise notamment à mesurer l’impact de la fermeture de MegaUpload et MegaVidéo et des mesures de blocage de diverses plateformes de streaming telles que DPstream.tv, Allostreaming.com, Alloshowtv.com, Allomovies.com, Alloshare.com, Alloshotv.com, etc…

Quels sont les constats ?

MegaUploadDes actions comme la fermeture de MegaUpload ont produit des ruptures radicales dans les comportements mais n’ont absolument pas endigué le téléchargement illégal.
Des sites miroirs faciles à trouver prennent souvent le relais de sites bloqués. Ces mesures souvent jugées inefficientes pour contrer le piratage et davantage préjudiciables pour le propriétaire du site que pour l’internaute lui-même, qui trouvera de toute façon une autre source pour le téléchargement illégal. Les internautes sont moins fidèles aux sites web de téléchargent et utilisent plus les moteurs de recherche.

L’étude Hadopi évoque la concurrence acharnée entre les sites de téléchargement, l’impression d’un univers de plus en plus opaque, ainsi qu’un nivellement vers le bas avec une offre de moins bonne qualité, avec des standards revus à la baisse. Le rapport admet que la première étape de la procédure Hadopi, à savoir l’envoi d’une recommandation par e-mail, apparaît peu dissuasive aux yeux des internautes. Cependant la réception d’une deuxième recommandation est davantage marquante.
Étonnant d’avoir besoin d’un rapport pour déduire cela.
A noter que cette étude étude Hadopi fait l’impasse totale sur le VPN comme moyen de permettre de contourner la surveillance Hadopi sur les logiciels de téléchargent tel que eMule ou Bitorrent.

Et l’offre légale

Offre légaleQuelle offre légale ? Les internautes semblent ignorer l’émergence de diverses offres légales. Si la fermeture de MegaUpload a marqué un tournant dans la lutte contre le piratage, il n’a pas eu d’effet significatif sur le passage des internautes aux offres légales. Rares sont ceux qui y ont migré à la disparition de MegaUpload.
L’étude note tout de même à cet égard que cela a pu conduire quelques internautes à continuer sur cette voie par confort d’usage, mais que ce phénomène est malgré tout resté assez rare. L’offre licite n’est pas jugée assez attractive pour apparaître comme une réelle alternative au téléchargement illégal selon l’étude Hadopi.

Plan de bataille à venir

Téléchargement illégal InternetEn dehors de cette étude Hadopi, une offensive est en cours de préparation contre le phénomène du téléchargement de fichiers illégaux. Le gouvernement souhaite aussi renforcer la lutte contre le téléchargement illégal Internet en ciblant plus spécifiquement les sites de téléchargement direct ou de streaming direct. Hadopi a dévoilé son « plan de bataille » à l’encontre des sites de streaming et de téléchargement direct qui vont devenir sa nouvelle cible.
Hadopi veut recenser l’ensemble des sites massivement contrefaisant et tenter de trouver avec les intermédiaires de paiement, de publicité, d’hébergement, etc, des solutions pour assécher les revenus de ces sites jugés illégaux. Hadopi veut dresser la liste noire des sites « pirates ».
Le téléchargement illégal et la lutte contre ce téléchargement illégal ne sont pas prêts de prendre fin.

Une réponse à Étude Hadopi sur l’inefficacité Hadopi

  • Que Hadopi fasse un rapport inutile pour révéler leur inutilité est ubuesque. Ceci dit ça a le mérite d’être drôle. Et ce n’est quand même pas souvent que Hadopi trouve les moyens de faire rire, même si c’est à ces dépends.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*