Anonymat & sécurité

Contourner censure Vietnam

Trouver un moyen de contourner censure Vietnam est une nécessité pour les internautes vietnamien qui ont besoin d’accéder aux sites web et aux réseaux sociaux bloqués par le régime vietnamien. Le contournement de la censure Internet de ce pays est possible.

Contourner censure Vietnam

Cyber-censure au Vietnam

Cyber-censure au VietnamLe nombre exponentiel de Vietnamiens qui accèdent à Internet inquiète les autorités vietnamiennes. Celles-ci sont conscientes que la possibilité des internautes de s’informer sur des sources indépendantes et de critiquer le régime est une menace pour le maintien du régime d’une main de fer. Les réseaux sociaux se développent à une grande vitesse au Vietnam. La proportion des vietnamiens surfant sur Internet est parmi les plus élevée.
Dans un pays ou les médias sont sous le strict contrôle du régime en place, le web n’est pas un espace de libre expression acceptable. Si les journaux ou sites d’information sont nombreux, ils sont soumis à une censure stricte. Ceux qui tentent de le contourner sont lourdement sanctionnés et punis.

Combat contre la censure du régime

Arrestation blogueuse Tran Khai Thanh ThuySe multiplient pourtant les blogs d’intellectuels, d’anciens membres du Parti et des militants critiques du régime. C’est le cas de Ta Phong Tan, 46 ans, une blogueuse influente militant pour la liberté d’expression et pour une plus grande transparence des autorités vietnamiennes. Elle a été condamnée à 10 ans de prison en 2012 par le Tribunal populaire d’Hô-Chi-Minh-Ville. Les articles de Ta Phong Tan couvraient une grande diversité de sujets tel que les injustices sociales, les atteintes aux droits humains, la corruption dans les administrations du pays, les abus de pouvoir de la police, la souveraineté nationale. Cette blogueuse a été condamnée uniquement pour avoir exprimé ses idées sur le web. C’est une prisonnière d’opinion.
Devenue un symbole, son engagement a largement inspiré une nouvelle génération de citoyens et de journalistes qui militent pour la liberté d’expression. Pourtant les arrestation de blogueurs se multiplient. Pour eux se pose la question de savoir comment contourner censure Vietnam sans risque ?

 

Contourner filtrage Internet

VPN pour contourner censure Vietnam

Pour contourner censure Vietnam il est possible d’utiliser un VPN. En utilisant un service VPN, le trafic pourra alors être acheminé via des serveurs situés dans un pays étranger à travers une liaison cryptée qui empêche l’espionnage par le régime. Attention, ayez en tête de souscrire un abonnement VPN avant de vous rendre dans un pays censuré, car ces pays peuvent également bloquer les sites de VPN et empêcher de vous y abonnez une fois sur place.

Si vous êtes au Vietnam et que vous voulez contourner censure Vietnam il ne faut pas utiliser un VPN géolocalisé au Vietnam. Au contraire il faut choisir un serveur situé dans un pays proche qui ne pratique pas la censure Internet. Vous devez vous connecter au serveur VPN le plus proche accessible depuis votre réseau actuel. Avec des points d’accès situés partout dans le monde dans les différents pays et les différentes régions, tous les internautes vietnamiens peuvent trouver au moins un serveur qui puisse se connecter même aux réseaux les plus restreints et ainsi débloquer les sites web depuis le Vietnam.
Voici quelques fournisseurs VPN mondiaux :

  • HideMyAss avec un maximum de choix de pays.
  • IPVanish pour un service VPN top qualité.
  • VyprVPN le bulldozer du VPN à prix réduit.
  • ibVPN le spécialiste de la discrétion sur Internet.

 

Débloquer les sites web avec Le VPN

3 réponses à Contourner censure Vietnam

  • J’ai connu ce problème de censure au Vietnam mais j’avais bien prévu le coup.
    On m’avait bien briefé sur ce genre de problème.
    Avec le service IPVanish ça va très bien.
    Je confirme.

  • C’est vrai que Internet est très surveillé au Vietnam. Le parti communiste du Vietnam permet à ses internautes d’accéder à des sites Web standard tels que Yahoo, Google et MSN de Microsoft sous réserve que ces sites donnent les noms de tous les blogueurs qui utilisent leurs services. Par ailleurs, les autorités du pays bloque tous les sites qui critiquent le gouvernement ou le communisme et ceux qui défendent les droits de l’homme, la liberté d’expression et la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*